L'invention de la santé publique

L'invention de la santé publique

Café historique

60 min.

Le XIXe siècle est une période d’inventions technologiques mais aussi organisationnelles. Remise au premier plan des préoccupations politiques par la pandémie de Covid-19, la santé publique est un des éléments clés des « progrès » scientifiques du XIXe siècle. Face aux épidémies qui déferlent sur l’Europe, comme la fièvre jaune et le choléra, ou aux menaces toujours pendantes liées à la mondialisation des échanges et à la colonisation (peste), on cherche classiquement à isoler, en renforçant les infrastructures de mise en quarantaine, mais aussi à comprendre, par l’essor de la clinique, les causes des pathologies. Le progrès n’est pas linéaire et n’est pas exempt de controverses. Comprendre les causes des maladies suppose en effet de définir si elles sont contagieuses, ce qui induit des mesures de restriction, difficiles à envisager dans une ère de libéralisme économique, ou si elles sont plutôt liées à l’insalubrité des conditions locales. Le choléra est l’occasion d’une grande réflexion sur l’amélioration de l’environnement urbain, aboutissant à la fois à des recherches épidémiologiques, et à des grands travaux d’assainissement. Progressivement, un réseau d’institutions d’hygiène publique maille les pays occidentaux. Ces méthodes sont appliquées à d’autres fléaux, comme la tuberculose et la fièvre typhoïde. Enfin, la vaccination contre la rage ouvre la voie vers une nouvelle solution de prévention sanitaire, peu avant le XXe siècle et son aventure pharmaceutique.  

- Stéphane Frioux

Avec

stéphane frioux

Stéphane Frioux

Stéphane Frioux est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Lumière-Lyon 2. Ses travaux se situent au croisement de l’histoire de la santé, de l’histoire urbaine et de l’histoire environnementale. Il a publié notamment, en collaboration, Hygiène et santé en Europe de la fin du XVIIIe siècle aux lendemains de la Première Guerre mondiale (2011), et Un air familier. Sociohistoire des pollutions atmosphériques (2015). Sa thèse portant sur l’hygiène urbaine fin XIXe – milieu XXe siècle a été publiée en 2013 aux Presses universitaires de France :  Les batailles de l’hygiène. Villes et environnement de Pasteur aux Trente glorieuses.

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme