L'invention de la Préhistoire : "La race de Cro-Magnon"

L'invention de la Préhistoire : "La race de Cro-Magnon"

Café historique

60 min.

Ce titre, rattaché au XIXe siècle, n’est en rien provocateur puisque les premières découvertes de la Préhistoire suscitèrent un tel étonnement et soulevèrent tant de questions religieuses et philosophiques que leur authenticité fut contestée et leur supercherie dénoncée. Ce doute mit du temps à se dissiper au point de resurgir de temps à autre, surtout lors de la découverte retentissante de la grotte de Lascaux, en septembre 1940. Rapidement appelé sur les lieux, l’abbé Breuil, le « pape de la Préhistoire », se prononça sans détour ni hésitation en faisant d’elle la « chapelle Sixtine » de la Préhistoire. Il y avait déjà plus de 80 ans, en 1856, que l’on avait découvert en Allemagne, près de Düsseldorf, dans la grotte de Feldhofer, le squelette d’un homme baptisé « homme de Néandertal ». C’est en 1868 que fut découvert Cro-Magnon lors du creusement de la voie ferrée destinée aux trains qui circuleraient bientôt « à toute vapeur ». La seconde moitié du XIXe siècle voit donc émerger, puis se développer une science entièrement nouvelle : la Préhistoire. Rien ne fut plus passionnant et controversé que sa naissance qui s’étend jusqu’à la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, elle ne cesse de progresser et d’élargir le champ de ses recherches et de ses résultats. Pour suivre le cheminement de ses débuts, remplis d’obstacles et de surprises, on se servira de l’exemple du Périgord, consacré « province préhistorique » et surnommé plus tard « le Pays de l’Homme ». Tout un programme !

Avec

Anne-Marie Cocula

Anne-Marie Cocula

Agrégée d’histoire, présidente du Centre François Mauriac de Malagar et ancienne présidente de l’Université Bordeaux Montaigne. Ses travaux ont principalement porté sur l’époque des guerres de religion, sur les institutions de Bordeaux et de Guyenne à l’époque de Montaigne et de La Boétie, et sur l’histoire de la Dordogne et du Périgord auxquels elle a consacré de nombreux ouvrages dont L’Estuaire de la Gironde : histoire d’une rivière au long cours ; Histoire de Bordeaux (éd. Le Pérégrinateur, 2010) ; Étienne de La Boétie (Éd. Sud Ouest, 1995) ; Bergerac : histoire en images ; Montaigne aux champs et le beau livre Périgord. 

Cours Unipop Histoire précédents : Les guerres de religion ; Les procès d’Ancien régime aux XVIe et XVIIe siècles ; Louis XIV et les arts ; Histoire de la sorcellerie ; Cyrano de Bergerac ; Bordeaux la rebelle ; La guerre de Trente Ans (1618-1648).

 

 

yann potin

Yann Potin

Historien et archiviste, Yann Potin travaille sur la manière dont les archives se constituent, se transmettent et sont mobilisées en tant que sources savantes mais aussi comme ressorts imaginaires du pouvoir et de l’identité sociale.
Il a participé à la coordination de l’Histoire mondiale de la France, sous la direction de Patrick Boucheron (Le Seuil, 2017) et a publié récemment Trésor, écrits, pouvoirs. Archives et bibliothèques d’Etat à la fin du Moyen Âge (CNRS éditions, 2020)

L'invention de la Préhistoire : "La race de Cro-Magnon"

Réserver en ligne