Le crime, son origine et sa répression : une passion du XIXe siècle

Le crime, son origine et sa répression : une passion du XIXe siècle

Café historique

60 min.

Au XIXe siècle, en France, en Europe et aux États-Unis, le crime est tout à la fois une passion scientifique, un thème littéraire majeur et un engouement populaire. Les savants cherchent à percer les secrets de l’homme, de la femme ou de l’enfant criminel Les auteurs des feuilletons de la presse à grand tirage en font un thème majeur. La lutte contre le crime devient un argument politique où se déploient toutes les nuances entre philanthropie et répression. C’est aussi un univers moral investi par les autorités religieuses et un sujet crucial pour de nouveaux acteurs d’influences : franc-maçonnerie, syndicats naissants, associations diverses.

Expositions, musées, chansons populaires, romans, pièces de théâtre, sociétés savantes, revues de tous ordres traitent à satiété de thèmes criminels et des mystères qui y sont liés.

Reviennent toujours les interrogations concernant la manière de punir et éventuellement d’amender le coupable. Les débats portent aussi sur les modèles de  prisons à construire et sur le châtiment suprême. On s’affronte sur le problème de la récidive, sur les « classes dangereuses » et sur l’exclusion des coupables à envoyer dans de lointaines colonies. En France,  le magistrat et l’avocat  deviennent des figures majeures de la IIIe République.

Reste à s’interroger pour aujourd’hui, de saisir ce que le XIXe siècle nous a transmis de cette passion.

- Michel Pierre

Avec

Michel Pierre

Michel Pierre

Agrégé d’histoire et licencié en histoire de l’art et archéologie, Michel Pierre a exercé dans l’enseignement, l’édition, la responsabilité d’institutions culturelles (directeur général des affaires culturelles de la ville de Bordeaux de 1997 à 2001) et la diplomatie. Dans ce cadre il a effectué deux missions de quatre ans à l’Ambassade de France en Algérie dont la dernière comme Conseiller Culturel de 2001 à 2005 avant d’assurer la direction du département de l’Archéologie et de la recherche en sciences sociales au ministère des Affaires étrangères à Paris.

Spécialiste d’histoire coloniale, d’histoire pénale et d’histoire culturelle, il a publié de nombreux articles et ouvrages sur ces sujets.

Par ailleurs, historien de la bande dessinée, ami d’Hugo Pratt , il a également publié quelques titres en complicité avec le créateur de Corto Maltese et continue d’oeuvrer à la valorisation de son oeuvre.

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme