Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine

Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine

Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine

Guillaume Ribot

2022

67 min.

VF

Gareth Jones, journaliste gallois, pénètre clandestinement en Ukraine en mars 1933, touchée par une famine totalement inédite, tenue secrète et décidée par Staline. L’histoire du pouvoir de l'enquête et de la parole contre l'appareil d'État, d’un crime et d’un mensonge de masse.

Ce film est l’histoire d’un crime et d’un mensonge. La famine de 1931-1933 en Ukraine est à la fois l’un des plus importants crimes de masse – 7 millions de morts en URSS dont 4 millions en Ukraine - et l’une des plus stupéfiantes manipulations collectives du XXe siècle. Cette famine n’est précédée d’aucun cataclysme météorologique, d’aucune guerre. C’est un crime idéologique : décidée par Staline et approuvée par le Politburo la famine vise à punir les paysans ukrainiens qui refusent la collectivisation des campagnes, cultivent un nationalisme puissant et se montrent rétifs à l’idéologie communiste. Cette famine sans précédent dans l’histoire soviétique a pour fonction de briser toutes les oppositions. Comment a-t-elle été mise en œuvre ? Qu’a-t-on su à l’époque ? Qu’a-t-on dit ? Qu’a- t-on vu ? L’événement le plus important de l’histoire soviétique d’avant-guerre est tabou : toutes les traces en sont immédiatement effacées et les preuves noyées dans un flot de mensonges. Pourtant, en deux ans, cette famine a tué deux fois plus d’Ukrainiens que le goulag a tué de Soviétiques en un demi-siècle. Ce secret d’État particulièrement bien gardé pendant plus de cinquante ans s’est révélé dans toute son ampleur après la disparition de l’URSS, avec l’ouverture des archives. En s’appuyant sur des archives inédites, sur un ensemble de voix singulières, dont celle du journaliste gallois et lanceur d’alerte Gareth Jones, ce film en retrace l’histoire.

Biographie du réalisateur(rice)

Guillaume Ribot

Guillaume Ribot

Guillaume Ribot est réalisateur-auteur-photographe. Après des études en photographie et en histoire de l’art, il s’est consacré à la photographie. Son travail en tant que reporter et sur la Shoah a été publié dans la presse nationale et internationale (Time, Marianne, Paris-Match, Le Monde, The New York Times). Depuis plus de 20 ans, il consacre la plus grande part de son travail à la mémoire.

Parmi ses réalisations documentaires :

2019 : Vie et destin du Livre Noir - Sélection Prix du Documentaire historique, Pessac juin-juillet 2021

2016 : Treblinka - Je suis le dernier Juif

2014 : Le Cahier de Susi

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Guillaume Ribot

Année

2022

Durée

67 minutes

Auteur(s) / Scénario

Antoine Germa et Guillaume Ribot - Conseil scientifique Nicolas Werth - Documentaliste Vladilen Vierny

Format de diffusion

DCP

Thématiques abordées par le film
URSS
Détails

Montage

Svetlana Vaynblat

Couleur

Couleur et N&B

Production

Les Films du Poisson - Estelle Fialon

Coproduction

Lobster Films

Musique

Éric Neveux et Clovis Schneider

Son

Jean-Pierre Halbwachs

Pays

France

Avec le soutien de

Centre National du Cinéma et de l’Image animée, de la Région Île-de-France, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du CNRS Images, du Ministère des Armées - DMCA, de la Procirep - Société des Producteurs et de l'ANGOA, du Holodomor Research and Educational Consortium (CIUS) - Avec la participation de France Télévisions, de Public Sénat

Critiques

Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine

  • Vendredi 18 novembre 2022 - 19 h 00

  • Cinéma Jean-Eustache
  • En présence deGuillaume Ribot

Réserver en ligne

En partenariat avec

Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine

  • Vendredi 18 novembre 2022 - 19 h 00

  • Cinéma Jean-Eustache
  • En présence deGuillaume Ribot

Réserver en ligne

En partenariat avec

Programme 2022 - Supplément Sud Ouest

Programme 2022 - Supplément Sud Ouest

Télécharger le programme