Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

écologie

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

Virginie Linhart

2009

68 min.

VF

Le smog de Londres, l'empoisonnement de la baie de Minamata, la marée noire de l'Amoco Cadiz, l'explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, le cyclone Katryna en Louisiane : autant de « crises écologiques », autant d’étapes tragiques auscultées par ce documentaire hélas très instructif. Parmi les nombreuses personnalités interviewées pour le film, citons Nicolas Hulot, Nicholas Stern, Noël Mamère, Lester Brown, Wangari Maathai, Corinne Lepage, Michèle Rivasi, Rajendra K. Pachauri, Yann Arthus-Bertrand…

« Plutôt que de s'intéresser aux risques à venir, Virginie Linhart a réalisé une "fresque didactique" pour ceux qui "se rendent compte que l'urgence est là, mais ignorent tout de l'enchaînement des événements qui ont créé cette situation". Éloquent et bien documenté, ce film se veut malgré tout porteur d'espoir. En revenant sur les principales catastrophes environnementales survenues depuis 1945, les auteures tentent en effet de montrer comment une prise de conscience écologiste a pu voir le jour.

Le Prix Nobel de la paix de 2007, attribué au président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le professeur Pachauri, et à Al Gore pour son film Une vérité qui dérange, est un signe de cette prise de conscience globale après, notamment, les désastres écologiques majeurs de l'Amoco-Cadiz (1978), de l'Erika (1999), en passant par la catastrophe de Bhopal (Inde) en 1984 ou encore celle de Tchernobyl (Ukraine) en 1986. Comme le souligne la physicienne indienne Vandana Shiva : "Le dénominateur commun à tous les désastres environnementaux, c'est la séparation entre profit et responsabilité." Et, ainsi que le démontre l'économiste Nicolas Sterne, cette “séparation” est un très mauvais calcul, puisque, “quel que soit l'angle sous lequel on étudie les choses, agir maintenant sur le dérèglement climatique, qui n'est pas le résultat d'une fatalité mais celui de nos modes de vie, est une nécessité économique”. » – Le Monde

Biographie du réalisateur(rice)

Virginie Linhart

Virginie Linhart

Virginie Linhart est historienne de formation et Docteur en Sciences Politiques. Documentariste, elle a écrit et réalisé plus d’une quarantaine de documentaires historiques, culturels et politiques, parmi lesquels : Les marches de la mort, Printemps 1944-Printemps 1945 (2022) ; Jeanne Moreau, l’affranchie (Prix du Documentaire d'Histoire du Cinéma, Pessac 2018) ; Vincennes, l’université perdue (2017) ; Ceux qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah (2012) ; Simone de Beauvoir : on ne naît pas femme… (Sélection thématique - Pessac 2022). Elle est également l’auteure de plusieurs essais : Le jour où mon père s'est tu (2008), La Vie après (Seuil, 2012) ; L’effet maternel (Flammarion, 2020).

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Virginie Linhart

Année

2009

Durée

68 minutes

Auteur(s) / Scénario

Alice le Roy et Virginie Linhart  

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Documentaliste : Marie-Hélène Barberis Commentaire dit par Emma de Caunes

Direction photographie

Nathalie Descamps, Alain Miquau, Lena Rouxel, Bob Electon

Montage

Yvan Gaillard, Laurent Pineau

Couleur

Couleur

Production

Elzevir Films, En compagnie des Lamas

Distributeur

Provenance de la copie : INA

Musique

Jean-Pierre Sluys

Son

Stéphano Poli, Jean-Luc Le Brun, Arnaud Hudelot

Producteur(trice)

Sandrine Brauer, Denis Carol, Marie Masmonteil

Pays

France

Critiques

Source

par Nom Journaliste

Texte.

Écologie : ces catastrophes qui changèrent le monde

  • Lundi 20 novembre 2023 - 11 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence deLudovic Arga

Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme