Douce soirée...?

Après quatre jours de festival, des kilomètres de pellicule, des rencontres passionnantes, des débats à bâtons rompus, et seize articles à notre actif, le festizine touche à sa fin.

Le suspense est à son comble, les différents jurys viennent de rendre publiques leurs délibérations .

Dans la compétition du film d’histoire :
Le prix du film d’histoire est attribué à : Bashing de Masahiro Kobayashi
Le prix étudiant du film d’histoire est attribué à : Pour un seul de mes deux yeux de A. Mograbi
Le prix du public : l’homme sans sépulture de Martha Meszaros

Dans la compétition du film documentaire
Le prix du documentaire historique est attribué à La prise du pouvoir par Vladimir Poutine de Tania Rakmanova
Le prix du documentaire historique (mention spéciale) est attribué à Kizu :les fantômes de l’unité 731 de Serge Viallet.
Le prix lycéen du documentaire historique est attribué à : La prise du pouvoir par Vladimir Poutine de Tania Rakmanova

Mention spéciale du jury lycéen du documentaire historique : les Survivants de Patrick Rotman

C‘est avec nostalgie que nous bouclons notre dernier article. Fin d’une expérience unique pour les journalistes que nous sommes devenus le temps d’un week-end palpitant. Que pourrait-on ajouter sur ce festival, une programmation de qualité, un record d’affluence, une ambiance chaleureuse. Des séances de rattrapage des films que vous auriez ratés sont prévues demain !

Dernière une ce soir où vous pourrez lire une interview du réalisateur Pierre Henry Salfati membre du jury du documentaire historique et venu présenter son dernier film « la neuvième ».
Une rencontre décontractée avec les membres du jury du documentaire historique. Un compte rendu d’un des débats les plus mouvementé « l’Europe a-t-elle un avenir » avec Jacques Marseille et Alain Rousset. Et enfin une critique du poignant film primé de Serge Viallet : Kizu :les fantômes de l’unité 731.

A l’année prochaine sur nos pages, le festival 2006 aura pour thème « douce France…? »
Le Festizine 2006 couvrira l’événement !

Baptiste Couvy Duchesne

 



À chaque année son festival, ses jurys, ses films et son public, cette année tagada tagada revoilà les lycées : Pape Clément (Pessac) et Sud-Médoc-La Boétie (Le Taillan). Deux lycées pour couvrir « Europe, histoire d’une passion ». Deux lycées pour réaliser en deux jours quatre éditions en ligne de ce que le monde entier lit sur son écran : le Festizine. Un regard pertinent, jeune et libre qui s’affranchit des frontières dessinées par des siècles de luttes successives et meurtrières. Le regard de jeunes Européens passionnés de cinéma. Nous relevons le défi de jouer, le temps d’un week-end, les journalistes. Revenez nous voir souvent sur le web, de nouveaux articles vous attendront deux fois par jour !

Baptiste Couvy-Duchesne

 

Copyright © 2005 Festival international du film d'histoire.