Tirailleurs

Tirailleurs

Tirailleurs

Mathieu Vadepied

2022

109 min.

VF

1917. Bakary Diallo s'enrôle dans l'armée française pour rejoindre son fils de 17 ans, Thierno, qui a été recruté de force. Envoyés sur le front, ils vont devoir, ensemble, affronter la guerre. Tandis que Thierno va apprendre à devenir un homme, Bakary va tout faire pour le ramener sain et sauf.

Festival de Cannes, 2022 – Sélection Un Certain Regard

« Le premier bataillon de tirailleurs a été créé par décret impérial en juillet 1857. Ce corps de militaires a été constitué au sein de l’Empire colonial français et composé de soldats africains, du Maghreb à l’Afrique subsaharienne. Ils ont participé à des moments de gloire – la défense de Reims en 1918 ou la bataille de Bir Hakeim en 1940 – comme à des tragédies tels que les terribles massacres commis par la Wehrmacht à leur encontre lors de la campagne de France. Quant aux tirailleurs dits « sénégalais » (venus du Sénégal mais aussi de toute l’Afrique), ils sont montés au front, aux côtés des poilus de métropole. Ils étaient près de 200.000 à combattre, 30.000 sont morts sur les champs de bataille de la Grande Guerre, beaucoup sont revenus blessés ou invalides. Près de 150.000 ont été mobilisés durant la Seconde Guerre mondiale. Les chiffres varient selon les sources. Même si cela commence à changer, rares sont les livres, et encore moins les films, qui retracent leur histoire. De même que leur présence dans les manuels scolaires ne saute pas aux yeux. En revanche, on se souvient de l’image dégradante du tirailleur sénégalais laissée par la publicité « Y a bon Banania ! ». On ne connaît pas le nombre de tirailleurs recrutés de force, parfois avec violence. Ils ont été enrôlés dans toutes les guerres coloniales. Ce corps militaire a été dissous en 1960. » – Extrait : Anthony Guyon, Les tirailleurs sénégalais : de l’indigène au soldat, de 1857 à nos jours (Perrin, 2022) ; Jean-Pierre Bouvier, La longue marche des tirailleurs sénégalais ; de la Grande Guerre aux indépendances (Belin Histoire, 2018)

 

« L’idée du film est née en 1998 avec la mort du dernier tirailleur sénégalais (Abdoulaye Ndiaye, à l’âge de 104 ans, il avait été enrôlé de force en 1914). À ce moment-là, et je ne sais pas pourquoi, je me dis que si ça se trouve dans la tombe du Soldat inconnu reposent les restes d’un tirailleur de l’armée coloniale issu d’un de ces pays africains colonisés alors par la France. Cela a commencé ainsi. En 2010, lors du tournage d’Intouchables, j’ai rencontré Omar, je lui ai parlé du projet du film. On est resté en lien. Vous voyez, l’idée de Tirailleurs remonte à loin. C’est le projet d’une vie. » – Entretien avec Mathieu Vadepied, extrait.

 

« En coproduisant le film, je veux montrer que mon implication va au-delà d’être l’affiche. Je crois beaucoup en cette histoire, c’est important pour moi qu’elle existe, et j’ai envie d’aider la faire connaître du mieux possible. J’ai pensé qu’en être seulement l’acteur n’était pas suffisant. » - Omar Sy.

Biographie du réalisateur(rice)

Vadepied

Mathieu Vadepied

Directeur de la photographie, réalisateur et scénariste français, Mathieu Vadepied a débuté sa carrière, après un CAP de photographe, en tant qu’assistant de photographes de mode, puis avec Raymond Depardon. Entre 1991 et 1995, il réalise une dizaine de clips vidéo. En 1995, Il travaille comme directeur de la photo sur Samba Traoré d'Idrissa Ouedraogo, puis en 2001, Sur mes lèvres de Jacques Audiard (nominé aux Césars 2002 pour la meilleure photo). En 1996, il entame une collaboration avec Xavier Durringer comme directeur de la photo sur deux de ses films : J'irai au paradis car l'enfer est ici (1997) et Les Vilains (1999). En 2000, il réalise un documentaire pour Arte, L'Histoire de Bruno. En 2003, il tourne Le Souffle et, en 2005, Mille Soleils, deux courts-métrages de fiction. En 2014, il entreprend son premier long-métrage qui, d'abord appelé Adama, sortira l'année suivante sous le titre La Vie en grand. Tirailleurs est son deuxième long-métrage de fiction.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Mathieu Vadepied

Année

2022

Durée

109 minutes

Date Sortie française

Mercredi 4 janvier 2023

Auteur(s) / Scénario

Mathieu Vadepied, Olivier Demangel

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Omar Sy (Bakary) Alassane Diong (Thierno) Jonas Bloquet (Lieutenant Chambreau)

Direction photographie

Luis Armando Arteaga

Montage

Xavier Sirven Son Marc-Olivier Brullé

Couleur

Couleur

Production

Unité, Korokoro

Coproduction

Gaumont, France 3 cinéma, Mille Soleils, Sy Possible Africa

Distributeur

Gaumont

Musique

Alexandre Desplat

Costumes

Pierre-Jean Larroque

Producteur(trice)

Bruno Nahon, Omar Sy

Pays

France Sénégal

Avec le soutien de

Centre national du cinéma et de l’image animée

Critiques

Tirailleurs

Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme