La Police de Vichy

La Police de Vichy © Gamma

La Police de Vichy

David Korn-Brzoza

2017

94 min.

VF

La police sous Vichy, rempart contre l'occupant nazi ? Cette thèse, qu'ont essayé de défendre ses responsables au sortir de la guerre quand la justice les jugea, ne tient pas à l'examen des faits. La police, sans cesse modernisée, fut un élément central du régime de Vichy, jouant pleinement la carte de la collaboration, se substituant à l'occupant pour organiser l'arrestation des populations juives, acceptant, devançant et dépassant les exigences allemandes.

Dès juin 1940, Adrien Marquet, ministre de l'Intérieur du gouvernement Laval, ancien socialiste fasciné par les succès du fascisme et partisan pour la France d'un "ordre nouveau", fait de la police l'instrument d'une vengeance politique et offre ses services à l'occupant. Il fait arrêter et interner d'anciens responsables politiques - Blum, Daladier, Reynaud, Auriol, Dormoy - ainsi que des industriels et banquiers juifs, auxquels on attribue la responsabilité de la défaite, et propose à la Gestapo de se déployer en zone libre.

Marquet, qui se serait bien vu supplanter Pétain et Laval, est remplacé par Marcel Peyrouton, qui participe à l'édiction du statut des Juifs en octobre 1940. Pour interner les juifs étrangers de la zone libre dans des camps, on procède au recrutement de gardiens. Vichy modernise, équipe et réorganise sa police - la "police nationale" est créée en avril 1941 - et met au service des Allemands un outil qu'elle veut fiable et performant.

La logique de la collaboration de la police française l'entraine vers toujours plus de compromissions. Nommé en avril 1942 secrétaire général de la police, René Bousquet promet de livrer 40 000 Juifs aux Allemands. Le 15 juillet 1942, 3 000 policiers sont mobilisés, une importante logistique mise en place : les Juifs arrêtés sont envoyés à Drancy et au Vel' d'Hiv. Laval, puis Bousquet, devant des Allemands hésitants, insistent pour que les enfants soient aussi déportés. "L'autonomie" de la police française défendue par Bousquet justifie que celle-ci mette toutes ses forces au service de la déportation.

Devant la recrudescence des attentats et des sabotages sur le sol français, la police se déchaîne contre les militants communistes, procède à des arrestations massives, suscitant les louanges de l'occupant pour ses résultats. Il faut attendre le débarquement américain en Normandie pour que des défections massives apparaissent dans ses rangs. Lors de la Libération de Paris, d'anciens policiers sont désormais en première ligne au sein de la Résistance. Leurs chefs, eux, se défausseront de toute responsabilité dans les horreurs commises aux côtés des Allemands.

Biographie du réalisateur(rice)

David Korn-Brzoza

David Korn-Brzoza

David Korn-Brzoza a écrit et réalisé de nombreux documentaires sur l’espionnage, la Seconde Guerre mondiale et les affaires de la Ve République. Il a reçu le Prix du Public au Festival du film d'histoire 2017 pour son film La police de Vichy.

Parmi ses réalisations :

2017 : La Police de Vichy - Prix du Public catégorie Documentaire, Pessac 2017
2017 : Jeunesses hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation - Sélection Panorama du Documentaire, Pessac 2017
2016 : Après Hitler
2015 : La Chute du reich
2014 : French Connection - Sélection Séance spéciale, Pessac 2014
2014 : Hitler, mon grand-père ?
2013 : Churchill, un géant dans le siècle - Sélection thématique, Pessac 2017
2012 : L'Argent de la Résistance
2011 : Dénoncer sous l'occupation - Sélection Panorama du Documentaire, Pessac 2012
2010 : Mitterrand et les espions
2010 : Histoire des services secrets français - Sélection Prix du film d'histoire Documentaire, Pessac 2010
2009 : 1919-1939, la drôle de paix
2007 : L'Affaire Finaly
2004 : Chauves-souris superstar
2003 : French Connection, une histoire de famille
2002 : Échelon, le pouvoir secret

Films réalisés

  • Churchill, un géant dans le siècle
  • Jeunesses hitlériennes : l'endoctrinement d'une nation
  • La Police de Vichy

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

David Korn-Brzoza

Année

2017

Durée

94 minutes

Auteur(s) / Scénario

Laurent Joly et David Korn-Brzoza

Détails

Direction photographie

Charles Sautreuil

Montage

Jean-Paul Le Grouyer

Couleur

Couleur et N&B

Production

Program33

Musique

Marc Tomasi

Son

Michele Tarantola

Pays

France

Avec le soutien de

Centre National du Cinéma et de l'Image animée Avec la participation de France Télévisions, de Planète+, de la RTS - Radio Télévision Suisse

Critiques

La police de Vichy

  • Samedi 25 novembre 2017 - 16 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence de David Korn-Brzoza

Réserver en ligne

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme