La Femme de Tchaïkovski

La Femme de Tchaïkovski

La Femme de Tchaïkovski

Zhena Chaikovskogo

Kirill Serebrennikov

2022

143 min.

VOSTF

Russie, XIXe siècle. Antonina Miliukova, jeune femme aisée et brillante, épouse le compositeur russe le plus célèbre de tous les temps, Piotr Tchaïkovski. Mais l’amour qu’elle lui porte tourne à l’obsession…

« Cela fait longtemps que je m’intéresse à Tchaïkovski qui, pour moi, est comme un « objet volant non identifié » : tout le monde le connaît, mais personne ne sait rien de lui. […] En fait, il y a un moyen intéressant de parler de quelque chose ou de quelqu’un de grand, non pas en se mettant au-dessus, en le surplombant, mais en scrutant le reflet qu’il renvoie. Il y a une pièce très célèbre de Mikhaïl Boulgakov, Alexandre Pouchkine, sur Pouchkine, mais dans laquelle Pouchkine est absent. Il est donc intéressant de voir ce que dit d’une telle personne quelqu’un d’effacé. Ce regard porté ouvre de très larges possibilités. […] Il m’a semblé que la vie de cette femme était d’autant plus intéressante qu’elle est souvent considérée comme une idiote incapable d’apprécier le talent de Tchaïkovski, de rester digne à ses côtés. J’ai donc eu envie de creuser, d’en savoir plus, en me demandant si elle était vraiment l’idiote dépeinte, peut-être y avait-il autre chose, peut-être voulait-elle exhiber sa personnalité différemment. Car, à côté d’un tel soleil, d’un soleil si énorme, il était impossible de ne pas s’y brûler. Les questions étaient donc nombreuses. […] Sa vie à lui, c’est tout autre chose et requiert d’autres recherches. Ce n’est pas un film sur lui. C’est un film sur elle, sur une femme. C’est plus une histoire, une recherche sur la personnalité, la nature de cette femme, sur l’essence même de cette vie complexe, traumatisée, qui confine au supplice. En fait, toute cette histoire ne traite au fond que de l’hypocrisie, l’hypocrisie sociale en premier lieu, de l’impossible liberté d’être soi-même. Mais nous voyons tout ce qui se déroule par ses yeux à elle et nous ne savons de lui que ce qu’elle-même sait. C’était important pour moi qu’il en soit ainsi. […] Je dois dire que la mise en scène est imaginée très en amont. Il y a un très gros travail de préparation, notamment les longs plans-séquences sur lesquels on m’interroge souvent : tout est calculé, millimétré, construit, étudié avant le tournage. La technique qu’ils requièrent est particulièrement complexe et exige beaucoup de travail. » - Kirill Serebrennikov 

Biographie du réalisateur(rice)

Kirill Serebrennikov

Né en 1969 en Russie à Rostov-sur-le-Don, Kirill Serebrennikov est un metteur en scène de théâtre, de télévision et de cinéma. Depuis 2012, il est le directeur artistique du Centre Gogol à Moscou. En 2008, il initie une classe au sein de l’école d’art théâtral de Moscou. Quatre ans plus tard, cette classe sert de base au collectif « Septième Studio », constituant aujourd’hui la troupe résidente au sein du Centre Gogol à Moscou. En 2015, le Centre se rend au Festival d’Avignon pour présenter « Les Idiots », mis en scène par Serebrennikov et s’inspirant du film éponyme de Lars Von Trier. L’année suivante, de nouveau à Avignon, il présente « Les Âmes mortes » inspiré du grand classique de Gogol. Il est le premier metteur en scène russe à être présent à Avignon deux années de suite. En 2016, son film Le Disciple est sélectionné à Un Certain Regard au Festival de Cannes. Leto est son premier film présenté en compétition au Festival de Cannes 2018. Le 23 août 2017, Serebrennikov est arrêté sur le plateau de Leto, alors que le tournage touche à sa fin. Depuis, il est assigné à résidence à Moscou, d’où il a pu, malgré tout, entreprendre et finaliser le montage du film.

 

 

 

 

 

 

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Kirill Serebrennikov

Année

2022

Titre original

Zhena Chaikovskogo

Durée

143 minutes

Date Sortie française

Mercredi 15 février 2023

Auteur(s) / Scénario

Kirill Serebrennikov

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Odin Lund Biron (Piotr Tchaïkovski), Alyona Mikhailova (Antonina), Ekaterina Ermishina (Liza, sœur d’Antonina), Nikita Elenev (Kotek, élève), Philipp Avdeev (frère de Tchaïkovski)

Direction photographie

Vladislav Opelyants

Montage

Yuriy Karikh

Couleur

Couleur

Production

Hype film, Kinoprime, Charades productions, Logical Pictures, Bord Cadre Films, ARTE France Cinéma

Distributeur

Bac Films

Musique

Daniil Orlov

Son

Boris Voyt

Costumes

Dmitriy Andreev

Décors

Vladislav Ogay

Producteur(trice)

Ilya Stewart, Kirill Serebrennikov, Murad Osmann, Pavel Burya

Pays

Russie France Suisse

Critiques

 

La Femme de Tchaïkovski

  • Mardi 15 novembre 2022 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

La Femme de Tchaïkovski

  • Dimanche 20 novembre 2022 - 16 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme