Jimmy’s Hall

Jimmy's hall

Jimmy’s Hall

Ken Loach

2014

106 min.

VOSTF

Irlande, 1932. Après un exil de dix ans à New York, Jimmy Gralton rentre au pays pour s’occuper de sa mère. Il retrouve ses amis et la belle Oonagh, avec qui il n’a jamais pu vivre son histoire d’amour. Un jour, Jimmy voit un groupe de jeunes danser dans la campagne, accompagnés de musiciens. Ceux-ci le supplient de rouvrir le Pearse Connolly Hall, une salle où l’on se retrouvait pour danser, dessiner et lire de la poésie…

« On savait Ken Loach passionné par la cause irlandaise, lui qui obtint la Palme d’or du Festival de Cannes en 2006 avec Le Vent se lève. On retrouve dans Jimmy’s Hall le charme de ses chroniques sociales, qui donnèrent de superbes récits ancrés ou non dans un contexte historique, de Land and Freedom à Looking for Eric, en passant par Raining Stones. Sans doute mineur dans une filmographie abondante mais inégale, Jimmy’s Hall vaut surtout par la peinture d’une petite communauté perturbée par des conflits de valeurs. La charge n’est pas tant anticléricale, l’Église étant dépeinte sous deux angles. Le jeune prêtre Seamus est le lointain parent du curé de Raining Stones, compréhensif voire socialement engagé, quand le père Sheridan (terrifiant Jim Norton) symbolise une autorité religieuse archaïque et obscurantiste.
Il s’entoure de paroissiens bornés, pour lesquels la musique américaine est une insulte à la culture irlandaise, et le dancing une œuvre du diable. Sheridan contraste avec l’humanisme de Gralton (Barry Ward), dont le charisme païen détourne les bonnes âmes du droit chemin de la piété. Bien que situé dans l’Irlande des années 30, le scénario trouve un écho avec certains pans de l’actualité, des anathèmes lancés par les excités de la Manif pour tous aux actions d’intégristes des autres religions. Si le récit de Loach n’échappe cependant pas au manichéisme, le cinéaste se rattrape avec d’attachantes séquences musicales et une discrète mais subtile romance qui lui permettent d’imprimer sa griffe. » – À voir à lire.com

« Après Le Vent se lève, récompensé par la Palme d’Or au festival de Cannes en 2006 et dont l’action se déroulait en Irlande pendant la guerre d’indépendance, Ken Loach revient sur le parcours du militant communiste James Gralton, et plus particulièrement sur les activités sociales et politiques qu’il a menées dans le comté de Leitrim au début des années 1930. Le film commence ainsi avec son retour à Effernagh après dix ans d’exil aux États-Unis, où il s’était enfui pour échapper aux partisans conservateurs du traité anglo-irlandais arrivés au pouvoir à l’issue de la guerre civile de 1922–23. Le nouveau gouvernement de de Valera laisse en effet entrevoir un avenir meilleur et c’est à la faveur de ce changement politique que Jimmy revient au village natal.
Ce retour du militant exilé est donc l’occasion pour le réalisateur britannique de porter sur le nouvel État Libre un regard à la fois ému et critique mais aussi de s’interroger sur le véritable impact des changements politiques sur la vie quotidienne des “petites gens”, de questionner l’évolution des rapports entre le pouvoir politique et les autorités religieuses, ou encore de s’exprimer sur le rôle de la musique, de la danse ou de l’éducation dans le processus d’engagement et la formation d’une conscience politique. » – Les Grignoux

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Ken Loach

Année

2014

Durée

106 minutes

Date Sortie française

Mercredi 2 juillet 2014

Auteur(s) / Scénario

Paul Laverty

Format de diffusion

DCP

Thématiques abordées par le film
Entre-deux-guerres
Détails

Interprètes

Avec Barry Ward (Jimmy), Simone Kirby (Oonagh), Jim Norton (le Père Sheridan), Aisling Franciosi (Marie), Aileen Henry (Alice)…

Direction photographie

Robbie Ryan

Montage

Jonathan Morris

Couleur

Couleur

Production

Rebecca O’Brien

Distributeur

Le Pacte

Musique

George Fenton

Son

Ray Beckett

Pays

Grande Bretagne

Critiques

 

Jimmy’s Hall

  • Jeudi 22 novembre 2018 - 17 h 40

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme