Edmond

Edmond

Edmond

Alexis Michalik

2018

105 min.

VOSTF

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n'a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers. Edmond se met à écrire, pour l'instant, il n'a que le titre : « Cyrano de Bergerac. »

 

Le 28 décembre 1897 a lieu la première de Cyrano de Bergerac au théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris. La pièce est acclamée (40 rappels) et Edmond Rostand, l’auteur, est fait chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 1898 ; le 6, le président Félix Faure, entouré de sa famille, vient apporter au spectacle le salut officiel de la République ; en 1901, Rostand entre à l'Académie française et Cyrano de Bergerac dans la légende. « Un chef d'œuvre, la plus grande « Success Story » du théâtre français, la dernière grande superproduction théâtrale, alors qu'arrive le cinéma, qui va fermer des théâtres... », s'émerveille Alexis Michalik qui pendant des années nourrit son projet : faire du « making of » de Cyrano « un film avant de faire une pièce. » Pourtant, c’est d’abord au Théâtre du Palais-Royal, en 2016, qu’Edmond prend vie. Un succès tel que la pièce est nommée à 7 reprises aux Molières 2017. Près de trois ans plus tard, Edmond trouve enfin sa place à l'écran, « un mélange des genres », dans lequel le réalisateur sourit d'ailleurs du clin d'œil à Cyrano : « pas un biopic, non, un récit historique mais pas vraiment, une comédie romantique mais pas que, une comédie mais pas que, une tragicomédie mais pas vraiment… »

A sujet ambitieux, mise en scène ambitieuse. Michalik se plaît à reconstituer la Belle époque, le cadre de son intrigue, avec des images très graphiques tout en référence à l’illustration. Sa belle image n’est pas pour autant esthétisante, mais corollaire au sentiment délibérément suranné qu’il insuffle à l’évocation d’un autre temps, lui apportant nostalgie et admiration. L’enthousiasme habite Edmond, sa mise en scène est brillante, dans une reconstitution « expressionniste » aux harmonies colorées « puce » et « taupe », emblématiques de l’époque, avec un goût pour une caméra très mobile. Comme la pièce, le film est enlevé, en tempo, une quête de rythme assumée par le réalisateur qui aime que les choses « swinguent », et qui goûte le plaisir cinématographique des scènes en extérieur, des figurants, des grues, de « pouvoir montrer, là où le théâtre suggère », mais conserve un « esprit de troupe » de théâtre, palpable à l'écran. Michalik rêvait « d’un grand film en costumes, un truc qui célèbre l'amour que je peux avoir pour le théâtre, et un hommage aux sagas, aux grands films d'antan, les Autant en emporte le vent, le cinéma de Billy Wilder », sa galaxie explique-t-il. Rêve exaucé avec brio !

Extraits choisis de l’article de Jacky Bornet - Culturebox, août 2018 / Propos d’A. Michalik recueillis par AFP, août 2018.

Sélection officielle : Festival du Film Francophone d'Angoulême 2018

 

Biographie du réalisateur(rice)

Alexis Michalik

Alexis Michalik

Né en 1982, Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène de pièces de théâtre et réalisateur franco-britannique. S’il fait ses débuts de comédien sur les planches d’un théâtre, sous la direction d’Irina Brook, dans le rôle-titre de Juliette et Roméo, c’est à la télévision qu’Alexis Michalik prend ses quartiers. Au cinéma, il tourne notamment avec Billy Zane, Diane Kurys, Safy Nebou, Danièle Thompson, Alexandre Arcady… Au théâtre, il met d'abord en scène des adaptations pour le moins déjantées, parmi lesquelles La mégère à peu près apprivoisée, ou R&J, librement inspirés des œuvres de William Shakespeare. En tant qu’auteur de ses deux premières pièces, Le Porteur d’histoire et Le Cercle des illusionnistes, il est récompensé du prix Beaumarchais du Figaro, du prix Jeune Théâtre de l'Académie Française et de 2 Molières. Edmond est sa troisième pièce, pour laquelle il reçoit 3 Molière dont celui de la Meilleure pièce. Egalement scénariste pour la télévision et le cinéma, en 2013 et 2014, il réalise ses premiers court-métrages Au Sol et Pim-Poum le petit Panda, comédie musicale qu'il co-écrit avec Benjamin Bellecour. Edmond est son premier long métrage et l'adaptation de sa pièce de théâtre.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Alexis Michalik

Année

2018

Durée

105 minutes

Date Sortie française

Mercredi 9 janvier 2019

Auteur(s) / Scénario

Alexis Michalik

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Avec Thomas Solivérès (Edmond Rostand), Olivier Gourmet (Constant Coquelin), Mathilde Seigner (Maria), Tom Leeb (Léo), Lucie Boujenah (Jeanne), Clémentine Célarié (Sarah Bernhardt)

Direction photographie

Giovanni Fiore Coltellacci

Couleur

Couleur

Production

Légende Films, Gaumont, Nexus Factory, Umedia

Distributeur

Gaumont

Musique

Romain Trouillet

Producteur(trice)

Benjamin Bellecour, Vanessa Djian, Alain Goldman

Pays

France Belgique

Critiques

 

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Edmond

  • Lundi 19 novembre 2018 - 20 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne